Maman parfaite





23h40. Après une semaine de classe de neige, le bus chargé de sa marmaille de 5 à 9 ans, vient d'arriver (dans un coin paumé de l'oise) avec 40 minutes de retard sur l'heure annoncée et éclaire de ses phares le parking "bondés" de parents impatients.


Impatience momentanément comblée* mais salutaire... Ouf ils sont bien arrivés !


*Récupération des bagages, de la commande de fromage pour contenter les grands-parents, tontons et les tatas qui ont participé docilement à moult tombola pour financer ce voyage dont clairement ils n'en avaient rien à cirer. Un petit bout de fromton en récompense, ça peut toujours passer. En attendant le barbecue cet été.


00h05. Tout est Ok ! Les enfants sont enfin prêts à descendre. Les parents, même si reconnaissant de cette semaine de tranquillité, sont vraiment désireux de retrouver leur mouflet. Mais parmi le brouhaha des prénoms égrainés, tu entends, évidement, une voix critiquer!? Un coup d'oeil... C'est porcinet qui se plaint du personnel et bénévoles accompagnateurs au maire. "On aurait pu avoir plus de photos quand même. MOI je m'occupe d'enfants et franchement je fais plus que ça. Vous allez pas me dire qu'ils n'avaient pas le temps." En résumé : Papa porcinet n'est pas content du blog en ligne. Bichon. Ce petit tourbillon qui m'entraine... C'est plus fort que moi.


Je m'approche du Maire et lui signale que moi au contraire je trouve ça très bien ce qu'ils ont fait, parce que ce n'est vraiment pas facile de devoir gérer un groupe aussi jeune et qu'en cette période Covid nous sommes très heureux qu'ils aient pu faire leur voyage. *Sourire*. Monsieur le Maire hoche la tête, Porcinet me dévisage de la tête aux pieds et me ressort sa tirade que lui aussi travaille avec des enfants (dans une autre vie alors vu ta dégaine...) et qu'il fait mieux que ça (j'apprendrai plus tard que oui il a bossé, plus maintenant, avec des enfants mais des ados en fait, bref...). Je lui indique calmement que moi aussi je travaille avec des enfants, que je suis auxiliaire de puériculture, donc je sais au combien c'est difficile de s'occuper d'enfants si jeune, surtout qu'ici ils sont 40 pour seulement 7 adultes et que moi je suis satisfaite des nouvelles qu'ils ont donné, le principal ayant d'en avoir eu. *Sourire*. Porcinet s'enflamme "si vous êtes contente c'est bien mais moi mon fils n'a que 6 ans alors vous allez pas me dire qu'après avoir skié toute la journée le soir ils n'avaient pas le temps de donner plus de nouvelle (t'as raison ils sont partis au Club Med et sirotaient des cocktails le soir. Pas de doute que c'est bobonne qui doit s'occuper de ton gamin de 6 ans le soir) -On en a eu des nouvelles le soir, peu certes, mais on en a eu ! Des plus grands, parce que ce genre d'activité c'est plus facile à gérer avec des plus grands et pour info ma fille n'a que 5 ans. Mais oui je suis contente, parce que je sais reconnaître un travail effectué et surtout quand ce n'est pas moi qui le fait." *Sourire*. Porcinet fulmine... "C'est ça vous êtes une maman parfaite ! Et moi je suis qu'un gros conn*rd ! "


*Rire* (Si tu savais Porcinet... A cette instant je t'imagine à poil, avec ta grosse bedaine, ta petite bite pendante, parce que les grandes gueules dans ton genre ont bien souvent une petite bite pas vrai? Attaché dans une cave, alors que d'ordinaire les caves, tu vois, c'est pas du tout mon délire, mais là je vois bien le tableau. Toi en train de pleurnicher. Les mains et les pieds entravés, écartés par une barre transversale, dans une alcôve bien glauque. Tes burnes offertes... Comme la maman parfaite prendrait du plaisir à te les éclater à gros coup de genoux. T'entendre supplier, pleurer. Alala...Si tu savais.)


*Sourire*. Le maire se tourne vers lui pour lui dire que, sans prendre parti, ici stop, ça suffit. Je tourne ma tête de l'autre côté vers une maman qui me jette un regard en me disant "il en faut toujours un" et lève ses yeux au ciel. Je tourne ma tête vers Mushu qui a la mâchoire très serrée et me dit qu'il va l'éclater, je lui pose une main sur le bras pour lui dire de laisser tomber, d'ailleurs raisonne le prénom de notre petite chérie.


Sa petite main dans la mienne, on s'avance vers la voiture. Sourire ému de la retrouver... Et l'esprit égaré sur l'image des burnes éclatées de Mr Porcinet.


Eva







Posts récents

Voir tout