Une visite chez les lapins crétins

Une petite envie de vous conter une anecdote de cet été.

Sur le chemin de retour de nos vacances, Mushu et moi avons fait une halte dans un célèbre parc. Mais avant d'y passer les portes, j'ai eu la chance de rencontrer en personne l'une de leurs mascottes. 



Pour replacer dans le contexte, ce charmant lapin crétin me harcèle depuis pas mal de temps , me disant sans cesse à quel point je suis belle, irrésistible,... blablaBWAAAAAAAAAA mais pauvre petit chou il ne raque que en réel, jamais en virtuel, il s'est trop fait avoir (c'est vrai que tout le monde sait que je suis un fake...), et que donc habitant à une trentaine de kilomètres de Poitiers, je suis beaucoup trop loin, quel dommage... Sinon il se serait fait un plaisir, ça va s'en dire, de me servir en réel. J'ai eu beau lui expliquer que même si j'étais à côté, cela ne changerait rien , je n'autorise qu'à me servir en réel ceux qui m'ont prouvé au préalable en virtuel leur envie de le faire. Oui je prône l'envie de ME servir et non DE servir. Nuance subtile mais essentielle à mes yeux. D'autant que je suis parfaitement au courant qu'il déblatère les même propos auprès d'autres Damoiselles. Bref. Cet argument faisant vraisemblablement écho dans sa boîte crânienne mais ses peu de neurones imbibés de foutre sans doute trop glissant pour y trouver un point d'attache, ne le faisait taire qu'un temps, revenant de plus bel inlassablement. Monologue assumé, soulage assuré.


Voilà donc la tente plantée. 2 jours avant notre petite escapade, alors que je venais de réserver notre hôtel, sans doute effet grandes oreilles, j'ai pensé à lui. Dans ma lancée j'ai ouvert ma boîte mail, l'informant que dans 2 jours je serai proche de lui, une chance à ne pas rater, 10h à côté des caisses. Dans la soirée il m'a répondu en me demandant confirmation de la date. Chose faite, nous voilà ce matin du 20 Août où tout naturellement je suis arrivée à 10h25. Ouais Mushu est toujours en retard...


Je vous avoue que je ne pensais pas qu'il serait là. J'ai lancé cette invitation plutôt comme un moyen de lui faire fermer son clapet. Mais à ma grande surprise, il était là. Avachi sur son mur, scrutant son portable, petit gringalet mâchonnant son chewing-gum. Je me suis approchée, tirant Mushu par la main, puisque ce dernier voulait me laisser y aller seule, mais hors de question de lui offrir un tête à tête et puis j'avais très envie que pour une fois il profite du spectacle. J'ai alors  lancé un "crache" faisant relever la tête du ruminant. Une transformation amusante s'est alors produite. Passant du gars nonchalant et sûr de lui au redressement balais dans le cul, yeux exorbités et teint livide. Il ne manquait plus que le sourire niais et j'avais droit à mon lapin crétin rien qu'à moi. Je répète "crache !". A ce moment, il sort précipitamment 2 billets de 50 ... Je ris et lui dis "ton chewing-gum  abruti !" Il s’exécute aussitôt, faisant tomber au sol l'objet du délit. Mon bon Mushu qui n'avait rien dit jusque là laisse échapper un "erreur". C'est qu'il me connait bien mon petit chou  :love:  Vache qui rit tourne sa tête d'ahuri vers lui, comme si il ne l'avait pas remarqué jusque là puis de nouveau vers moi "Sais tu combien de temps met un chewing-gum à se dégrader sur la chaussée et combien ça coûte de la nettoyer?" , il se baisse immédiatement pour le ramasser.  Chewing-gum dans une main, billets dans l'autre. Il est figé comme un piquet. "T'étais plus loquace quand tu me faisais chier avec tes mails." Il marmonne un "pardon Madame" et me retend ses billets. Je lui dis que non, qu'il aille acheter 2 billets d'entrée. Lapin crétin reste sur place. J'ai l'impression que je lui ai demandé une division de tête "tu comptes y aller demain speedy gonzales?" , ses 2 neurones semblent se connecter, il bouge. 


Le temps de vapoter un peu et d'appeler un couple d'amis déjà présent sur le parc, revoilà mon ami speedy. Il me tend les entrées, je souris "Non merci" et  sors de mon sac mes 2 etickets précommandés. Je lis son incrédulité, il ne comprend pas. "Je t'ai répété et répété que je n'accepterai que tu me serves que quand tu m'auras prouvé que c'est à moi que tu veux filer ton pognon". Ne pouvant le gifler pour que ce message s’imprègne, familles et enfants aux alentours oblige, je me contente de lui tapoter le front de mon index "t'imprime?" et je le laisse planté là. Mushu me rattrape en lui disant "Bonne journée". Rire.

Vers 14h30, alors que nous étions en train de pique-niquer dans l'herbe (d'ailleurs je vous recommande fortement ce service proposé par le parc, c'est très pratique, agréable et les produits sont plutôt appréciables), je suis avertie par une notification de l'arrivée d'un nouveau mail. C'est lui. "Merci Madame pour cette humiliation", suivi d'un code recharge PCS que je m'empresse de charger sur ma carte curieuse d'en connaître le montant. 200e. Pas si crétin que ça au final le lapin.


Bref... Je suis allée au Futuroscope.



Eva

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now