Trop de chance

Quelle Dom, pratiquant en réel, n'a pas lu cette phrase au moins une fois ! Après avoir publié une photo de sa rencontre avec son soum sur les réseaux sociaux?


"Il a trop de chance !"


Cette phrase, chaque fois que je la lis, me prête à sourire... Jaune.


Si on regarde de plus près la définition de chance dans le dictionnaire : "Manière (favorable ou défavorable) dont un évènement se produit, hasard.". Et sur wiki : "La chance relève de l'amélioration d'une situation sans lien causale avec les actions de l'individu,..."


Il est donc évident qu'un soumis ne se retrouve pas aux pieds de la Dom de ses rêves par "hasard". Tout comme vous souhaitez bonne chance à un individu pour un concours ou un entretien, on part du principe qu'il a au moins mis toutes "LES" chances de son côté en révisant, peaufinant, ne serait ce qu'en postulant, à minima, avec un bon CV qui a suscité l'intérêt. Et même là pour ce dernier, rien n'est gagné. Il a obtenu UNE chance non par hasard mais par ses actions.


Chaque chose que j'ai entreprise dans ma vie, chaque étape que j'ai réussi est bien le fruit de ma volonté à l'obtenir. Bien sûr parfois j'ai été confrontée à l'échec mais au moins j'ai essayé.


Un soumis aux pieds, c'est donc bien en lien direct avec les actions de l'individu. "LA" chance n'a rien à voir la dedans. Il est donc très étonnant de voir autant de soumis envier "la chance" d'un autre, alors que peu s'en donne réellement les moyens.


Et par "moyen", je ne parle pas forcément argent. Parce que même celui qui fait la démarche d'aller voir une Domina professionnelle en la rémunérant précisément pour une séance, il n'y est pas juste parce qu'il a agité les billets. Il y est parce que la manière dont il l'a abordé fait que cette dernière a accepté de le rencontrer.



LES MOYENS


Personnellement je ne fais pas (plus) de séance rémunérée. Attention, je ne dis pas que je n'en ai jamais fait, il m'est arrivé d'en faire, une dizaine en tout. Mais ce genre de "relation" m'a vite dégoûté. Si on peut tomber sur des soumis très agréables avec qui il est appréciable de jouer, et j'en ai eu, d'autres sont au contraire ennuyeux, voir bi polaire, j'ai donc très vite arrêté puisque ça ne me convenait pas. N'oublions pas que, tout comme chaque soumis est différent, chaque Dom l'est également. Je préfère maintenant les relations épistolaires qui se construisent sur la durée, la sincérité et surtout la complicité.

-> Attention je n'ai pas dit qu'une séance rémunérée n'était pas sincère. Je parle là dans la sincérité même de la relation. Beaucoup se paient (quand d'autres s'offrent) juste une Dom en réalité et c'est cette sincérité là qui ne me convient pas. J'admire mes consoeurs professionnelles qui savent très bien se détacher de ça, personnellement je n'y arrive pas. Mais là encore, chaque recherche est propre à chacun. L'important est d'y trouver son compte.


Toutes les séances que vous pouvez donc voir ici ou là avec mes soumis sont des récompenses que je donne. Dans le cas présent, me rencontrer, aux pieds. Bien sûr la plupart (tous en fait) m'apporte une offrande mais elle n'a pas été demandé. C'est de LEUR volonté.


D'ailleurs petite anecdote intéressante : un jour après une séance, je publie une photo de la "petite" (parce que pour certain c'est beaucoup) offrande (70e) que ce soumis (que j'aime beaucoup) m'avait préparé. A vrai dire je l'avais publié non pas pour l'argent (je sais qu'il donne peu mais avec envie) mais pour la manière dont le soumis l'avait mis en scène. A côté de mon fauteuil qu'il avait pris soin d'installer, avec un petit mot. J'avais trouvé ça touchant. J'imaginais le temps qu'il avait pris à le faire, son envie de me faire plaisir (c'est aussi ça s'en donner les moyens...), bref, je publie cette photo et voilà que certains ET certaines m'ont qualifié de Domina low cost. Bien oui... 70e la séance... Assez amusant quand on sait que la plupart critique les Dom qui font payer en les traitant de vénales et non passionnées. Et c'est là que me vient d'autres anecdotes à ce sujet (vénale/lowcost), j'en ferai peut-être un autre article. Type Perles. Bref.


Mais soyons honnête, pas de philanthropie ici. Même si je ne fais pas de séance rémunérée à proprement parlé, pour obtenir cette récompense, clairement, mes soumis ont tout de même ouvert en grand leur porte monnaie. J'aime être courtisée. J'aime voir un homme ramper. Et ça passe obligatoirement par des cadeaux, des offrandes. J'aime qu'un homme se démène pour moi. Soumis ou pas. J'aime qu'on pense avant tout à me faire plaisir. J'aime qu'on claque du fric pour moi. Donc si certains ici se frottaient déjà les mains, se préparaient à sortir leur baratin dans le but de gratter une telle récompense, vous pouvez oublier. Rien de pire qu'un "soumis" envoyant sa candidature "Maitresse je suis prêt à tout pour vous ! Sauf payer". Il est évident que la couleur annoncée ici est qu'il pense juste à sa gueule. Le plan cul de la domination. Bien entendu à ça ils répondront "ouai mais vous êtes pas passionnée, je connais des dom elles font ça gratos, blabla". Bla. Etonnant ça aussi le nombre de soumis qui connaissent des dom "gratos" mais qui sont perpétuellement en recherche de l'une d'elles.


Et je ne parle pas des soumis qui affichent sur leur profil "pas moneyslave" alors qu'ils ne savent même pas ce qu'est un moneyslave. Mais la faute revient à la nouvelle vague "femdom/findom" qui en a fait une généralité, mais ça c'est un autre débat que je n'ai pas envie d'aborder ici. Bref, ils ne veulent juste pas sortir de billet. Pour ceux là on est en droit de se demander comment ils considèrent une relation D/s. Et dans leur vie vanille comment ça se passe. Est ce que quand ils vont chez le fleuriste pour offrir des fleurs et qu'on leur colle une étiquette "plaisir d'offrir" ils rechignent et demandent de glisser la facture dans le bouquet avec un tampon "a payé"? Plaisir d'offrir... Voilà une notion bien inconnu pour beaucoup. Trop.


S'en donner les moyens passera donc forcément par des moyens financiers, mais contrairement à ce que pensent certains, pas forcément excessif. Tout est dans la démarche. Bien sûr un homme qui claque des mille et des cents est plaisant, mais on préféra un homme qui nous offre le café tous les matins en nous souhaitant une bonne journée, qu'un homme qui nous offre la dernière cafetière dernier cri suivi d'un "on va baiser?" . En tout cas pour moi.


S'en donner les moyens passera donc aussi et surtout dans une attitude, une façon d'être, une manière de faire. Quand je reçois une candidature par MP d'un mec qui me dit me suivre depuis longtemps, qu'il est totalement fan, qu'il m'adore et qu'il aimerait troooop me rencontrer... Si il me suit comme il dit, si il est fan, comment se fait il qu'il m'envoie ça par MP sur les réseaux sociaux alors que je ne cesse de dire de me contacter par mail. De 2 choses l'une , ou il ne me suit pas du tout, il est tombé sur moi par hasard et il cherche juste à me brosser dans le sens du poil histoire de chopper une dom, on sait jamais Jean-Claude, sur un malentendu (très probable à 99% des cas), bref il me prend clairement pour une conne. Ou oui il me suit , il l'a lu mais clairement à ce moment il se dit : Pourquoi se prendre la tête à faire un mail si je peux envoyer un dm? A moi de me dire : Si déjà de base une simple consigne n'est pas respectée, comment voulez vous qu'on vous porte intérêt pour obéir aux pieds.


PLAISIR


Cela me rappelle une mini BD que j'ai cherché et malheureusement pas retrouvé (et c'est pas faute d'avoir cherché), où l'on voit un soumis en tenue "maso" débarquer à l'appel de sa "Maîtresse", tellement impatient, ne la laissant pas terminer sa phrase à son "je veux", il rétorque "me chier dans la gueule? me détruire les couilles? "et elle de répondre "non juste un thé" et lui de l'envoyer limite chier. Une image qui résume on ne peut mieux la plupart de la nouvelle vague de soumis d' aujourd'hui qui pensent avant tout à LEUR plaisir. Oubliant l'essence même d'une relation D/s


EDIT - J'ai retrouvé l'image





Bien sur un soumis recherche du plaisir et cherchera la Maîtresse qui saura lui en donner, c'est évident. Mais il cherchera avant tout à satisfaire sa Maîtresse. Au delà de son rôle, ça sera surtout son but. Et rien ne fera plus plaisir à un soumis que savoir sa Maîtresse satisfaite. C'est évident. En tout cas dans une véritable relation D/s. Enfin... Je pense?


En tant que Dominatrice, j'aime qu'on me fasse plaisir. Oui par moyen financier, OUI je suis vénale, mais aussi dans le dépassement de ses limites. Limite mentale, limite physique. Dans mes pratiques favorites comme le ballbusting, le slapping, j'aime voir le visage de mon soumis se crisper à chaque nouvelle gifle, sentir son corps se tendre et encaisser sans rechigner à chaque nouveau coup de pied. Voir qu'il est à sa limite (et c'est là que la complicité est importante, à force on connait son soumis), il se cambre, sert les dents et pourtant il va prendre sur lui. Je vais le voir hésiter quelques secondes... Je sais qu'à ce moment il pense à son mot d'alerte, qu'il hésite à le prononcer, et je l'ai cherché, mais contre toute attente il va se détendre pour accepter un nouveau coup. Juste pour mon plaisir. En tout honnêteté, à ce moment, je suis fière de lui. Parce que ce coup que j'ai donné, je sais qu'il est au delà, juste un poil au dessus, de ce qu'il peut supporter. Alors je sais que là mon soumis n'est plus dans son plaisir mais uniquement dans le mien. J'ai réussi à l'amener là où je voulais. Prêt à se dépasser. Pour moi. Il ne me reste plus qu'à jongler entre son plaisir et le mien, pour que mon plaisir devienne le sien.



Parce que oui j'aime faire plaisir à mes soumis. J'écoute ce qu'ils me disent. Dans nos relations épistolaires je prends note mentalement de tout. Et si il me fait plaisir, alors j'ai plaisir à lui faire plaisir. Par exemple, lors d'une conversation il va me dire banalement "j'ai adoré votre tenue sur cette photo", et à une autre," vos chaussures... Me faire piétiner par ses talons est un rêve". Je vais prendre plaisir à le surprendre lors d'une rencontre avec cette tenue et ces talons pour le piétiner alors que ce n'était pas prévu. Mais n'est ce pas là ce que recherche un soumis? Une Maîtresse qui lui dit d'obéir mais qui sait l'écouter? Une Maîtresse qui saura l'éduquer tout en prenant soin de lui?


Là est ma vision d'une relation D/s. Un échange Dominant dominé, mais égal dans sa continuité. Et pour recevoir il faut savoir donner. Alors donnez vous les moyens d'obtenir UNE chance. Parce que LA chance, n'existe pas.


Eva








Posts récents

Voir tout